Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vèbre Chemins Faisant
  • Vèbre Chemins Faisant
  • : Vie et Mémoire de Vèbre en Ariège, richesse culturelle et patrimoine de ce charmant petit village de la haute Ariège où il fait bon vivre
  • Contact

Recherche

Vèbre - Toutes Vos Infos

1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 00:11

Les sites miniers autour de chez nous

Albies Lassur Château Verdun perles Vèbre

 

 

300 cminiere7

 

 

 Carte des sites miniers au 1/ 300 000

 

Pour ceux ou celles qui gardent la passion des minéraux vois-ci la localisation de sites miniers de notre région.

Dans les années 60 le BRGM édita une carte des gîtes minéraux de France au 1/320 000.

Les principaux constituants sont figurés par les symboles chimiques ou une abréviation.  L’importance économique est représentée par la dimension de caractères typographiques du gîte et par un chiffre 0 absence, 1, 2, 3, 4 d’un anneau de dimension variable.

La carte au  1/500 000 éditée entre 1977 et 1985 reporte les gisements sur une carte géologique ces  cartes sont épuisées mais sont consultables à la bibliothèque du BRGM.

Ci dessous quelques liens utiles

http://sigminesfrance.brgm.fr/res_cartes.asp

http://sigminesfrance.brgm.fr/res_bdd.asp

Les cartes se consultent sur le site Infoterre et aussi sur Géoportail.

http://infoterre.brgm.fr/

Version simplifiée

http://infoterre.brgm.fr/viewerlite/MainTileForward.do

Gisements, gîtes et indices

Pour trouver les gisements répertoriés aller sur le site :

http://sigminesfrance.brgm.fr/sig_gites.asp

Vèbre

N° fiche FRA-03001

Nom du site Vèbre

Production en tonne : non renseigné

Importance : 0

Substance : Fluorine

X en L2 ét.549836

Yen L2ét.1751325

Sa localisation

Les gisements de plomb, de zinc et  de fluorine furent exploités pendant la guerre  Ils permirent à quelques jeunes de ne pas partir en Allemagne ; le rendement était faible.

Le gisement de fluorine  se trouve à proximité de l’ancienne mine de plomb qui s’ouvre  sur la rive droite du ruisseau de l’abal et  en contrebas de ce gisement.

Cette galerie, actuellement effondrée,  fut creusée entre la route de la montagne et le ruisseau après  la grange de Marfaing. Une ancienne piste qui servait à tirer le minerai, lequel était lavé à la Pontarre, commence peu après la grange et dessert le chantier. Parcelles 1210 et 1211feuille B2 Une autre galerie se trouvait dans le gros talus en contrebas du groupe des métairies de Poncy Florence Papy et Montana parcelles  1198 1199 1200  même feuille. Elle se situe au dessus du chemin  des métairies (le vieux, le chemin actuel n’est qu’un droit de passage).

Pour en savoir plus :

Etude géologique et métallogénique de la vallée de l'Ariège du Castelet aux Cabannes    

Auteurs :    Mettetal, Jean-Pierre    

Editeur :    [Besançon]    

Date :    [1970]   

Description :    [vi,] 98 p., 1 carte h.-t. ; 27 cm    

Dans cette thèse Mettetal aborde les points suivants :

-l’historique

-aperçu stratigraphique

-aperçu sur le métamorphisme

-étude tectonique

Il étudie le gîte de pyrrhotite du Castelet, le gîte des métairies de Vèbre, les gisements des calcaires de l’ordovicien d’Albiès et de Château - Verdun. Je ne reprendrai qu’une partie des données contenues dans cette étude.

L’exemplaire consulté était exempt des photographies prévues initialement. Je vous propose donc de retrouver ces quelques sites dans vos promenades, voir infra.

Pour la mine de Roquelaure quelques études sont disponibles sur le net, taper Lassur sur le moteur Google.

Identification

Pour identifier la fluorine (et autres minéraux) entrer fluorine sur le moteur de recherche du net ou aller sur un des sites d’identification des minéraux.

Elle cristallise dans le système cubique : http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/objets/img_sem/XML/db/planetterre/metadata/LOM-Img113-2005-02-28.xml

Vebre

Alt  760 X550, 0 Y 3/ 51,7 _ F, Pb, Zn  Le Gîte des Metairies de Vèbre

Morphologie : filon

Minéraux caractéristiques : fluorine galène blende, pyrite, sidérite, calcite, quartz

Roches encaissantes : ordovicien micaschistes satinés

Taille et tonnage extraits0/nul

Localisation

« L'ancienne mine dont je n'ai retrouvé aucune trace bibliographique a été ouverte à 1 Km au Sud Ouest du village de Lasser; l'entrée se trouvant à 730 mètres d'altitude, légèrement au dessus du ruisseau, dans le flanc droit du ravin du ruisseau de Labail.

Coordonnées Lambert (Vicdessos 3 - 4 au 1/25 000)

x = 550

y = 51,7

Deux galeries sont encore visibles, elles partent d'une entrée commune l'une est horizontale, la seconde descend à 30° environ, elle est interrompue en son milieu par un puits d'une vingtaine de mètres de profondeur sur dix de diamètre, que franchit une passerelle rudimentaire en planches; son accès est particulièrement dangereux.

Etude géologique

Ces deux galeries sont ouvertes dans un filon minéralisé, parfois béchique de 1 à 3 mètres de puissance, subvertical, et de direction E.NE - W.SW.

Ce filon traverse les schistes satinés gris noirs de l'Ordovicien inférieur. (Photo 1)

L'observation des déblais et des galeries permet une pré approche de la nature du gîte on y rencontre de la pyrite, de 1 de, de la galène dans une gangue de calcite et de quartz parfois Une prospection des galeries à la lumière ultraviolette révèle également des quantités importantes de fluorine pulvérulente. »Métettal

Autres minéraux :

Pyrite, galène, albite, quartz, goethite, blende, sidérose.

Secteur  1087 Vicdessos  cartes géologiques 1/50 000 Vicdessos et 1/80 000 Foix

Albiès

Alt 605 X 548,4 y3 :53,1 _ Fe Pb

Morphologie : amas

Minéraux caractéristiques : magnétite,  hématite, galène, chalcopyrite, pyrite, quartz

Roches encaissantes : Dévonien, calcaire et calcschistes

Taille et tonnage extraits : 0 /faible

Situation géographique

« On accède à cette ancienne exploitation par un sentier qui prend au Nord-est du village d'Albiès et qui franchit le ruisseau de Caychax ; elle se situe à environ 500 mètres à l'Est du village au lieu dit "La Ferrière", sur une butte qui domine la voie de chemin de fer et l'Ariège d'une trentaine de mètres.

Plusieurs travaux sont encore visibles à l'Ouest, une série de galeries dont une partie est effondrée et qui débutent au fond d'une étroite et longue excavation d'une dizaine de mètres de profondeur à 200 mètres plus à l'Est, une petite reconnaissance révèle quelques indices de minéralisation en cuivre.

Sur la carte de Vicdessos 3-4 au 1/25 000 les coordonnées Lambert en sont respectivement

x = 53

y = 548,5

x = 53,2 y = 548,4

Entre ces deux ouvrages s'ouvre un puits d'accès impossible.

Situation géologique

L'exploitation est ouverte dans des calcaires du Caradoc qui sont limités au Sud par une faille E.NE - W.SW les mettant en contact avec les schistes ordoviciens auxquels la teinte verte a valu en cet endroit le nom de schistes verts d'Albiès (J. CARALP - 1888)….

Etude macroscopique du  minerai

La plus grande partie du minerai est formée de magnétite massive formant des plages atteignant 10 centimètres dans le ciment de la brèche. Presque toujours associé intimement à cette magnétite, de l'oligiste tantôt massif, tantôt micacé. Magnétite et oligiste constituent l'essentiel du minerai de fer qui a valu le nom de "Ferrière" au lieu d'exploitation… »Métettal

On y trouve aussi de la Chalcopyrite et de la malachite

Larcat

(Larcat  Château Verdun) Alt 530, X546, 1 Y3/53,3 Fe Pb

Morphologie : amas

Minéraux caractéristiques : hématite, sidérite, galène, blende, calcite, quartz

Roches encaissantes : Dévonien calcaires 0 :

Taille et tonnage extraits3000t fe 1,6t Pb 43% de Fe

Château Verdun

« C'est certainement la mine qui connut la plus grande activité, malheureusement, elle est noyée et murée. Les anciennes galeries se situent à une centaine de mètres au Sud-est du village de Château-Verdun. Les coordonnées Lambert, sur la carte de Vicdessos 3-4 au 1/25 000 sont les suivantes

x = 546,1 y = 53,3.

Les déblais sont inexistants et je n'ai trouvé que quelques échantillons de minerai en place dans les entrées de galeries il s'agit d'oligiste spéculaire, dans une gangue peu cohérente, essentiellement formée de quartz et de calcite secondaire. Si la para genèse de ce gîte n'apporte pas d'éléments nouveaux, sa position géologique est, par contre, très intéressante en effet, il est frappant de remarquer que la faille W.NW. - E.SE. qui a permis la mise en place du filon B.P.G. des Métairies et que l'on suit par de multiples brèches plus à l'Ouest, passe exactement à l'emplacement des anciennes mines de Château Verdun. Je reviendrai sur l'interprétation de cette disposition dans les conclusions métallo géniques.

D'autres points révèlent, par des grattages le plus souvent, des indices de minéralisation dans les calcaires. Ces minéralisations sont le plus souvent très oxydées, l'oligiste étant plus rare, ceci notamment dans la carrière de Luzenac, sur le flanc Sud du Pech St-Pierre et derrière le calvaire de la ferme St Martin à l'Ouest des Cabannes

Mettetal

Lassur

1 Alt  605  X550, 4 Y 3/52,7 Fe pyr

Le Gite de Lassur

Morphologie : amas

Minéraux caractéristiques : hématite,  pyrite, magnétite, chlorite, dolomite, calcite, quartz

Roches encaissantes : Dévonien moyen, calcaire schisteux dolomies.

Taille et tonnage extraits :   55 000t fe55ù fe

Situation

« La mine de Lassur est située à 600 mètres au NW du village du mime nom entre la N 20 et la rive gauche de l'Ariège. On y accède par un chemin débouchant sur la N 20 à la cote 581.

Les coordonnées Lambert de l'exploitation sur la feuille de Vicdessos 3-4 au 1/25 000 sont les suivantes

x = 550,4 y = 52,3

Le carreau de la mine est à 571 mètres d'altitude.

Historique

(L'historique de la mine est fait en grande partie dans le rapport de la Société Minière et Métallurgique du Périgord, établi par M. GIROD en 1962). "La carrière dite de Roquelaure", où se situe la mine, fut ouverte à la fin du siècle dernier pour fournir du ballaste à la voie ferrée de Tarascon à Ax-les-Thermes, dont la construction venait d'être entreprise.

C'est à la faveur de cette extraction que furent découvertes les lentilles de minerai de fer incluses dans la masse calcaire. L'exploitation en fut alors poursuivie et fut surtout active pendant la guerre de 1914-1918. La presque totalité de la production allait à l'usine de Tarascon sur Ariège.

La Société des Mines de Roquelaure fut constituée après la guerre par réunion de la carrière de Roquelaure et du chantier dit du Commandant (300 mètres au SE du village). Devenue en 1937 Société Minière et Métallurgique de Roquelaure, elle fut absorbée en 1940 par la S. M. M. P. qui abandonna le gisement en 1942.

Après trois ans de prospection et de reconnaissance sur l'ensemble du secteur, la réouverture eut lieu sous le nom de Mine de Lassur. Cette dernière exploitation en totalité souterraine se porte sur l'aval pendage des anciens travaux. En 1963, la mine fermait définitivement".

Le rapport d'exploitation précise, en outre, que le gisement est composé de lentilles de faible volume plus ou moins dépendantes les unes des autres, mais soumises au sein du calcaire à une ligne directrice commune. Les plus importantes exploitées jusqu'ici avaient des dimensions principales allant de 20 à 50 mètres avec une épaisseur de 6 mètres. La densité moyenne du minerai est de 5,4, ce qui est une valeur élevée pour un minerai de fer.

Etude géologique

- La roche encaissante est constituée de calcaires dolomitiques massifs en gros bancs de direction SE - NE. Une faille de direction W.SW - E.NE les traverse, au Sud de cette faille les pendages sont de 600 vers le Sud, alors que les bancs sont subverticaux au Nord.

L'extrême variété de couleur de ces calcaires est particulièrement frappante, les teintes rouilles dominent, mais avec des passées rouges, vertes ou blanches. »Mettetal

Minéraux oligiste  magnétite béryl bleu dans la dolomie ;

Perles

Alt  975 X554, 0 Y3/ 49,1 Fe :

Gîte de Pyrotite

Morphologie : Filon

Minéraux caractéristiques : pyrrhotine pyrite goethite chalcopyrite quartz

 Roches encaissantes : gneiss mignatitiques

Taille et tonnage extraits0/ très faible

Situation géographique

« C'est dans les gneiss du massif de l'Aston que se situe la mine du Castelet, à environ 1,5 kilomètre à l'Ouest du village du même nom. A flanc de montagne, sur la rive gauche de la vallée de l'Ariège, elle se signale par une traînée de déblais roussâtres caractéristiques.

Cette exploitation comportait deux galeries distinctes, l'une à 900 mètres d'altitude, l'autre à 1 000 mètres. On y accède par un sentier qui débouche sur la N 20 à quelques dizaines de mètres après leP1 pont de Perles ".

L'entrée des galeries se place sur la carte de Vicdessos 7-8 au 1/25 000 à l'intersection des coordonnées Lambert

- Pour la galerie inférieure x = 553,9 y = 49,1

- Pour la galerie supérieure x = 554y = 49,1

La galerie inférieure est creusée quelques mètres au-dessus de la limite gneiss - micaschistes, elle est effondrée et seuls les déblais peuvent fournir quelques indications quant à la nature du gî2te.

La galerie supérieure bien que murée à quelques dizaines de mètres de l'entrée donne des renseignements plus intéressants.

Étude géologique

Cette dernière galerie est ouverte dans un épais filon de quartz laiteux, minéralisé, de 7 mètres de puissance, de direction Nord-Sud et de pendage 50° vers l'Ouest. Quelques grattages aux alentours de la mine révèlent d'autres filons de quartz, plus petits, mais de direction et de pendage identique.

Superficiellement sur une épaisseur variant de 0,50 mètre: à 4 mètres le gîte est coiffé d'un chapeau de fer constitué principalement de goethite, de stilpnosidérite, de quartz carié et de résidus de pyrrhotite.

Autre minéraux : Quartzite

amphiboles,  apatite, zoïsite  épidote. Calcschistes grauwackes

Devonien inférieur,

L’andalousite, staurotide, séricite  ophite; lherzolite, stilpnosidérite, pyrrhotite, épibolites, diadysites, agmatites,

Anatexies, ébréchâtes, Zosime, amphibole, épidote, amphibole, zoïsite, apatite.sphène, chlorite »Mettetal

A suivre Ariège -Vèbre Chemins Faisant - Minéraux un but de randonnées suite et fin

Le Castor JPM 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cavernes 22/12/2015 08:32

Bonjour,
auriez vous des infos sur la mine au dessus de Vaychis située sur le chemin entre Siset et la route le Poume (vaychis, d613) ? merci d'avance
cordialement
catherine

ponpon de pey 13/02/2016 17:27

Bonjour Catherine . je viens de trouver un peu par hasard votre message ,je n' écris plus sur ce blog mais sur mon blog personnel :http://www.vebre09marseille-histoirefleursetgraindesel.fr/ponpon-de-pey-v%C3%A8bre-09-marseille.html;
je n'ai pas d'information sur cette mine je pense qu'il doit y en avoir sur les notices accompagnant la carte géologique d 'Ax les thermes qui sont disponibles en ligne;en cliquant sur une des icones qui accompagnent la carte; Si vous n'habitez pas l'Ariège je peux regarder aux archives les cotes des documents sur Vaychis, lorsque j'y retournerai en mars, mais les archives sur les mines ne sont disponibles qu'après 100 ans.
bien à vous