Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vèbre Chemins Faisant
  • Vèbre Chemins Faisant
  • : Vie et Mémoire de Vèbre en Ariège, richesse culturelle et patrimoine de ce charmant petit village de la haute Ariège où il fait bon vivre
  • Contact

Recherche

Vèbre - Toutes Vos Infos

10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 18:23

La confection de Paniers et Corbeilles en noisetier.

    1 noisetier 176 copie

 

  Vieux panier de travail  

Enfant je regardais mon père confectionner des paniers  en  hiver. Il m’expliquait alors comment  ils les faisaient. Le plus important est de trouver les bons rejetons de noisetier. Il faut couper  des jeunes pousses bien droites et avec le moins de ramifications possibles.  Si les trop jeunes ne conviennent pas prendre des pousses de 1 à 2 cm de diamètre. Les plus jeunes, laissez les grossir pour l’année suivante.

J’ai trouvé sur la toile deux sites bien conçus qui nous donnent la technique de tissage des paniers, car il s’agit du plus ancien tissage de l’humanité.

Le premier  «les mains au panier» est fait par une personne du Bigorre sa technique est semblable à celle utilisée chez nous. Le site est très bien documenté en photographies. Je trouve que c’est un excellent document de travail. Reportez – vous y pour débuter votre apprentissage de vannier.

http://panier.over-blog.com/article-la-clematite-37714716.html

Le second est bien fait également. Il utilise du contreplaqué pour avoir un gabarit et monter ainsi des paniers de même taille parfaitement réguliers.

http://www.vannerie-de-steph.fr/noisetier/technique-vannerie-noisetier.html

Pour lever

Quelques différences.

Chez nous l’anse est faite dans un noisetier pelé (escoutchal); en Bigorre ils torsadent trois jeunes pousses; les côtes  dépassent de l’écusson chez eux puis sont coupées à ras après la fin du tressage; chez nous la bordure est plus grosse ce qui permet de bloquer les cotes sans les faire dépasser de la rosace au montage.

Nos paniers étaient destinés au travail et donc ils étaient plus grossiers et plus robustes. Pour un travail plus fin il convient de travailler les éclisses en leur enlevant la petite membrane extérieure  et en égalisant les bords. Les côtes sont taillées dans le bois qui a fourni les éclisses. Les couper  à la longueur désirée et amincir les deux extrémités. Le diamètre doit être régulier, les amincir et les  lisser pour un travail fini.

Pour lever les éclisses, faire une entaille dans le bois à une dizaine de centimètres (la largeur de la main) au dessus de l’endroit où à été coupé le rejeton, plier légèrement  ce rejeton sur le genou l’entaille à l’extérieur, l’écorce doit se lever toute seule. Décaler la branche vers le haut, la replier à nouveau sur le genou et continuer jusqu’à l’extrémité; après avoir levé une éclisse, continuer à en lever sur l’écorce restante et ainsi de suite. L’écorce doit être utilisée verte  et sitôt levée. En saison chaude tenir les rejetons fraichement coupés dans l’eau pour ne pas qu’ils sèchent.   1 noisetier 177 D

 

Ici le cerceau qui constitue l’anse est fermé sur le bas du panier. Il est doublé par deux  côtes de part et d’autre; ils sont liées sans séparation contre celui-ci pour  le renforcer.

 1 noisetier 192

Travail Giroumeto.

 

  2 noisetier 190

  

 

Détail intérieur de la rosace et insertion des côtes

  3 noisetier 174 copie

 

Assemblage sans rosace La pointe servant à maintenir l’anse et la bordure est visible. 

  3 noisetier 0187 copie

 

Rosace d’assemblage, extérieur.

 

  4 corbeille185 copie

  

Corbeille

La corbeille a une ouverture plus large que le panier, elle est aussi plus plate. Destinée à recevoir de lourdes charges la côte principale n’est pas fermée en anse à panier.

  4 corbeille185 D copie

Toute la charge repose sur la côte principale elle fait  de 4 à 5 cm de diamètre. A chaque extrémité se trouvent les poignées de 15 à 20 cm puis une encoche de l’épaisseur de la bordure. Le bois entre les encoches est ensuite évidé à la plane. La bordure est bloquée par le rebord de la poignée.

Le reste du travail est identique à celui du panier. 

  4 corbeille 173

 

Les premières côtes sont prises sous la rosace les autres insérées plus bas.

 

 

  4 corbeille 182 copie

  4 corbeille 182 D

  4 corbeille 183 copieL'âge venant les corbeilles s'usent le patron aussi et souvent il les rapiéçait  avec de l'osier rouge (blinse).   4 corbeille 184 D Les éclisses pelées ou brutes sont pliées  face interne vers la côte. Le premier tour commence sur la bordure puis, sous la côte suivante et se poursuit en passant  sur la troisième côte et ainsi de suite jusqu'à la bordure opposée, là faire un tour complet puis tordre l'éclisse d'un demi tour pour que sa face interne passe sur la première côte et continuer.

 

  4 noisetier 191

  5 noisetier 177 copie

Prochain article les Paniers d'Osiers

PJM

Le Castor

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bernard 22/05/2011 10:08


Bonjour, je vous ai mis un lien vers votre article des paniers. A+


Le Castor 29/06/2011 07:02



Merci Bernard


Bonne journée


Cordialement,


Le Castor


 



cistell66 20/05/2011 09:32


bonjour,

j'ai perdu vos coordonnées,merci de me les redonner pour que je vous

adresse quelques photos que vous pourrez mettre en ligne si vous le

souhaitez .

A plus.


Le Castor 29/06/2011 07:13



Bonjour Cistell66,


Je vous ai adressé cette adresse dans la réponse au commentaire précédent


Je vous la rappelle


henrithoa@free.fr


Cordialement,


Le Castor



cistell66 29/03/2011 00:13


bonjour le castor,

merci de l'intéret que vous portez à mon activité,je ne sais pas actuellement si je serai disponible à la date du 26 juin,mais je serais très content de montrer mes réalisations, mon approche n'est
pas mercantile, mais de rappeler aux anciens de bons souvenirs et de faire connaitre aux plus jeunes la joie de réaliser de ses propres mains des objets utlles dans la vie tous les jours dont on
est fier plutot que des sacs en plastique qui jonchent la nature (que l'on trouve encore trop souvent dans nos Pyrénées).

Cistell66 cistell(panier en catalan)


Le Castor 31/03/2011 21:00



Bonjour Cistell 66,


Je vous ai dit lors de votre dernier commentaire que nous avions l'intention de dissocier L'artisanat, jumelé avec le marché
gourmand un autre jour que la date du vide grenier) ...Ce serait donc pour l'année prochaine...Toutefois si vous êtes désireuse de montrer votre savoir aux gens du village il serait possible de
vous accorder en salle de la mairie de quoi effectuer une présentation d'une paire d'heure à une date à déterminer en commun


Qu'en pensez vous ?


Il me faut en parler en Bureau


Et je vous le fais savoir


Sans vouloir être indiscret, je serais désireux de connaitre vos coordonnées


Je vous ai laissé mon adresse e-mail


Je ne puis vous en dire plus mais je reste à votre disposition...


Cordialement,


Le Castor


 



cistell66 22/03/2011 20:40


retraité depuis plusieurs années,je me suis mis à faire des paniers pour

rendre hommage à nos anciens ,j'en tire beaucoup de plaisir et fais

la joie de ma famille et des amis; je pense avoir attrapé le virus de la

vannerie,je me lance également dans la réalisation de colliers de

mouton sculptés comme le faisaient les bergers dans nos montagnes.


bravo pour votre parution.

peut etre un de ces jours en Ariège.


Le Castor 26/03/2011 22:04



Bonjour Cstell66


En voilà une belle activité


En marge de notre vide Greniers prévu le 26 juin nous avions l'intention l'organiser une activité marché gourmand et
Artisanat


Si tel était le cas, il serait apprécié que vous fassiez une présentation de vos activités à des fins de conservation du
savoir faire pyrénéen et ariégeois voire vendre certains de vos produits


Je le saurai sous peu


Pour cela il serait bon que nous puissions vous recontacter


Si cela ne se faisait pas lors du vide greniers nous procèderont à une journée spécifique à ces deux activités (marché
gourmand et Artisanat en début d'année prochaine)


Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à nos blog


Cordialement,


Le Castor


 



bernard 12/02/2011 16:31


Très intéressant cet article sur la panier ariègeois, cousin du bigourdan, bien accompagné par les photos de ces vieux paniers. Merci pour le lien vers mon blog. A+


Le Castor 13/02/2011 00:40



Dans quelques jours j'insérerais le travail de l'osier en saule rouge (blinse) qui était aussi utilisé chez nous. merci de votre soutien.