Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vèbre Chemins Faisant
  • Vèbre Chemins Faisant
  • : Vie et Mémoire de Vèbre en Ariège, richesse culturelle et patrimoine de ce charmant petit village de la haute Ariège où il fait bon vivre
  • Contact

Recherche

Vèbre - Toutes Vos Infos

13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 22:47

NOUVELLE  EGLISE

 

 

 

CONSTRUCTION D'UNE EGLISE AU XIX ° SIECLE DANS UNE COMMUNE PAUVRE

 

         1852 Le 1 dimanche de juillet Le conseil de fabrique d'examiner la demande des habitants, ils Soit Veulent  Une église nouvelle, Soit  Répare-faire de l'ancienne. Celle-ci «est trop petite de gradins de l'ONU ..., la population augmente tous les jours». Les travaux pour la rénover vont être très importantes menace ruine car elle, elle Conçue mal est, et trop éloignée pour les habitants d'Urs. Le conseil demande d'entreprendre les démarches pour construire Une autre église plus centrale.

         1855 1ER dimanche de juillet . Le Conseil de Fabrique se réunit et examine les plans et devis Présentés par le maire pour la construction d'église nouvelle une. Parmi les arguments avancés figurent pour la nouvelle construction Le Don de terrain par M. Soulié, la proximité du cimetière et la place centrale de l'Église. This terrain Légué le 19 juillet 1855, à Ax. La Fabrique Possède fr caisse1448, 95F et en créance et legs en 2780f. Les plans et devis acceptés sont.

         1855 7 novembre Le conseil municipal se réunit, Ainsi Que le conseil de fabrique secours de l'ONU ils demandent pour Couvrir le déficit de la construction de l'Église. Les travaux ne Seront Entrepris QUE SI Le secours est Accordé al Jusqu'à concurrence des fonds disponibles.

Le déficit est de 8572,26 LA DEMANDE de secours = 8572,26

Le 10 novembre le maire et le curé écrivent Chacun Une lettre au préfet pour Demander des secours. Les arguments Sont Ceux indiques ci-dessus auxquels s'ajoute l'endettement de la commune Soit 4000f Suite au procès avec Garanou, mais ils disent le seigneur des montagnes, et 2 000 fd'emprunt pour refaire les fontaines, imposer emprunt.

Fonds disponibles

         Argent (de la Fabrique) Journées Volontaires (2625journées) et matériaux de récupération de la Vieille Eglise (qui ne Seront pas Utilisés)             12 120F

Devis                                                                  22 000f

Demande de secours                                                 8 000f

         1856 6 janvier L'architecte diocésain fils avis donne:

(Population Vèbre et Urs 663). Il demande un plan indiquant réduit la position de l'église actuelle et de Celle du centre du village--

Sacristie: La Place et la Forme et d'en Celle en Porche N'est pas acceptable .-

Absides: Les Voûtes des absides pousseraient les murs en dehors

--Construction : La Concevoir pour fr Diminuer la dépense.

         1856 10 octobre      Réponse de l 'architecte départemental IL N'EST PAS utile d'Elargir la travée du sanctuaire, L'Arc absidial Présente toutes les garanties Désirables ... les Voûte Sont fort légères voiture en plaques briques (La Voûte sera en plâtre) les absides des   sacristies justifiées sufficiently sont. Général Le plan du village du Pas N'est nécessaire.

         1856 le 23 août Etat des depenses

Fabrique: 4228,95 Commune: néant, dons volontaires: 1550f

Récupération de materiaux: 2174, 25 journées Volontaires 2625en valeur: 4166,80  Total 8538,83 Nécessaire Somme Pour compléter la Somme et Secours DEMANDÉ 8538,83

Les travaux N'ONT pas commencés. La construction de la voute et du Clocher Sont ajournés et la dépense ne figure pas Dans le tableau. Le curé donne les détails de ses Avoirs, argent, les jambes, sur fonds L'État, Les obligations services EN Sont argent pour de Vèbre 895 et 355 pour Urs il ya aussi Une obligation de 300f

         1856 14 octobre      Le préfet accepte la demande de secours ET LA TRANSMET au Ministre de l'instruction publique et des Cultes.

            Le 1ER janvier 1857 Accorde Le Ministre 3000F En deux versements. Et précise: Verser l'secouriste  à payer la dépense de la reconstruction de Son Église est cette subvention ACCORDÉE sous la condition que le projet  Ramène sérums à des proportions plus en rapport avec la population et ressources ERP. Ainsi il y aura lieu de supprimer les transepts et l'Une des Deux sacristies fr Donnant à Celles conservées Une forme rectangulaire Comme plus commode que les absidiales formes. L'abside du sanctuaire Devra être Remplacée par un mur droit. Enfin la façade et le clocher dont les dispositions paraissent  plus satisfaisantes devront être l'objet de nouvelles études.

         1857 Le 20 avril Demande de mise en adjudication des travaux Jusqu'à concurrence des fonds disponibles Soit  15120F; [La valeur en que N'est Argent: 8778f] Ceux-ci sont autorisés le 5 mai 1857 je donnerais infra Quelques détails du cahier des charges.

            1857  19 novembre Le maire de Luzenac Estimé les dommages occasionnés Qui pourront être, Dans les parcelles de3 propriétaires, traversées par l'entrepreneur Jean Lacube Lors du Charroi des   Pierres au Quartier du PLANAL; 5f, 5f et 4f. Ces propriétaires refuseront l'indemnité le 12 janvier 1858 et interdiront le passage.

         1858   18 mars  Le ministre le mandat de La Première tranche de secours.: 1500F

         1858 21 avril Le curé  Capdeville, écrit à l'Impératrice par l'intermédiaire de l'Evêché, versez Demander des secours, nous mettrons en annexe  cette Supplique modèle de style et de calligraphie. Elle sera retournee au préfet le   1ER juin, Sans ACCORDÉS secours, mais le Ministre demandera S'il ya lieu d'en Accorder d'autres. Elle N'a PAS ETE Donc inutile 

         1858 20 juin Le préfet écrit au ministre pour lui dire que la commune est en mesure d'Utiliser la deuxième tranche des secours de 1500F, Elle sera mandatée le 19 août 1858

         1858 1ER Août Etat des travaux. Les murs sont terminés: latéraux 9m sacristie 4m50, au dessus des Fondations, 1m50 Qui font

Total ensemble7687, 28 septies rabais 3% = 229,71, total =7427,57, L'entrepreneur une Reçu 2500F en argent, en journée: 2700F  Il lui est du:2227,87 F

Il Fallu aura donc, seulement, Un an et 4 mois pour construire les murs de 9 m de haut.        

         1858 20 août Etat des finances de la commune

Recettes 5053,18 F; Dépenses 449,62; reste en caisse 603,56  y compris en déduction de l'ONU  cautionnent de 285f.

 

Secours Un deuxième est demandé (en vu de la couverture).

         1858 14 octobre Copie de la Délibération du conseil de  Fabrique de juillet

         1858 10 novembre REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Maire expose Don nouvelle quête        700f Le plan et devis Ont Été revus à la baisse  Déficit restant5 180F Situation de la commune très critique depuis le début des travaux Dette  au seigneur des montagnes, le procès 8000 F Soit plus de 4000f pour les arbres de réserve Que l'on N'a pas laisse a Garanou. Remboursement Emprunt Fontaine 2000f Travaux sur un total à partir de 4600f, 32

Important sacrifices pour construire l'Eglise

Epizootie en 1857, la perte de toutes  Les bêtes Coût 20 000 F (le charbon)

La commune sollicite l'ONU de Secours  5180f

            1858 2décembre Avis architecte diocésain:

Il Rappelle que l'architecte a «Diminué les depenses, plus en rapport avec Le Coût de la construction»

Les travaux de maçonnerie sont terminés.

Le chiffre des parties ajournées est élève encore. Il se demande si les observations du Ministre Ont Servies à Quelque chose.

Il reste à Exécuter Le Clocher poser la charpente, la couverture et l'aménagement intérieur. «La forme brisée des plafonds  Dans l'abside surtout pas Serait NE D'un heureux effet et mieux vaudrait la construire sous les rampants des simbleaux de Manière de Manière une politique de laisser entièrement la charpente apparente en admettant les tirants en fer  Opposés pas au lieu et place  d'entraits en bois Lesquels reposerait sur le plafond. Les doubles tiges pendantes en superflues paraissent fer nous. Une seule aiguille de superposition assujettie au poinçon suffirait; »Il pense que la demande est susceptible d'être accueillie favorablement.

         1858 6 décembre  Le préfet donne son accord.

         1859 19 Mars Le ministre mandat Le Deuxième Secours Soit 3000F

La toiture FUT Donc Posée en 1859

         1860 13 juin Le plan de la voute est transmis au préfet.

         1860 16 octobre Le Maire TRANSMET au préfet:

1 ° Le devis du Plâtrier pour la construction de la Voûte 

2 ° Travaux  Déjà s'exécute, l'autorisation préfectorale du 5 mai 1857 3 ° la situation financière au 14 octobre 1860

Au 10 septembre 1860   du chef d'entreprise à l'2719f, 64

20 et 28  7bre 1860 paye l'entrepreneur à 2482f, 76 restes du 236,88 Il le supplie d'approuver la dépense et demande l'autorisation de  pouvoir continuateur les travaux.

            1860 23 octobre Le Maire Répond aux observations du préfet Relativement à la construction de la Voute: Recette disponible de la commune dont 1863,34 F Il Faut soustraire 392,35 affect à Available aux travaux de l'Eglise 1470f99 Ressources à recevoir pour l'Eglise:         Journées volontaires non relating 2000f Argent payeur Doit que la place de fabrique chez des particuliers, dont le payant N'EST PAS Echu 945,19 Total 2945,19 Ces deux sommes réunies 4416,18     Les travaux ne Seront Entrepris qu'au fur et à mesure que la commune Pourra Les payeur.

Ils ne comportent pour l'instant que le PLÂTRAGE de la Voûte a l'exclusion des pilastres et des murs; Soit 1600 ou 1700 francs Qui somme ne depasse guere l'argent en caisse. Les matériaux de la Vieille Eglise Sont Destinés à l'école Le Plâtrier Devra Prendre les habitants de la commune Comme manœuvres.

         1860 28 octobre Observations du préfet à la lettre du Maire   Reste à payer à l'entrepreneur (décompte architecte)        2719,64 Déjà payé depuis

2428,76 F  Reste du   236,88 F Demande l'approbation d'un devis supplémentaire de:        Dépense totale de 2300,00 F2536, 88 Reste disponible à la commune de 1863,34 F  Déficit 673,54 F Le préfet est disposé à Autoriser la construction de la Voûte moyennant Une attestation du percepteur prouvant que cette somme Peut être affectée aux travaux de l'église La commune Doit Être à même de les Couvrir 673,54 F       La clause

«L'entrepreneur ne sera payé qu'au fur et à mesure des travaux» Devra être surcréé au traité avec l'entrepreneur Qui Devra l'Accepteur.

         1860 27 octobre M. Plâtrier Bournet aux Cabannes conclut un traité de gré à gré avec le maire Court 4 f le mètre carré le PLÂTRAGE des murs de l'hémicycle à partir de la Voûte. 

         1861 7 juillet Conseil Fabrique de la Somme pour Achever les travaux est estimée à 5 ou6000f Les Paroissiens NE PEUVENT plus faire de sacrifice et la Commune est toujours en deficit Une demande de secours est nécessaire.

         1861 6 août Tableau récapitulatif (dans le sens horizontal) la reconstruction de l'église paroissiale

Ressources  Provenant applicables à cette dépense de: La Fabrique 4528,95 la commune499, 00 dons volontaires en argent 1250 matériaux approvisionnés néant  Journées volontaires et de Charroi 4166,80 ACCORDÉS Précédemment Secours 6000 Total 16444,75.

Somme  Nécessaire Pour compléter LE MONTANT  de la dépense 5519,75 Secours sollicité 5519,75 Les travaux sont-ils en cours d'exécution oui  ONT-ILS Régulièrement Été  adjugés oui et  à quelle époque 24 mai 1859 et 8 juin 1860

 Qu'elle entrepreneur est la somme dégagée à l'  12968,71  Qu'elle est la Somme Qui lui reste du 4595,05.

 Observations: les  exécute les travaux restant à faire et s'élèvent à la somme de 8995,05 et la Commune N'ayant à la disposition en argent que Celle de 3476,04 Elle Espère Qu'un Secours de 5519,75 Lui sérums ACCORDÉE sur les secours de l'Etat. La commune fait AYANT tous les sacrifices possibles, est imposée encore pour des dettes exigibles Qui budget fils grevaient de sommes considerables.

Dressé par nous Maire de la Commune de Vèbre  Le 6 août 1861

         1861 Le 10 août Le conseil municipal se réunit. Il demande un secours 5519,01 F le même jour le préfet écrit au percepteur Il Rappelle Qu'il est du à l'entrepreneur 2719,64 F; Que le devis de construction de la voute de 2300F A ETE approved et donne les détails

La Legislative Assembly Fund  Donc s'élève à  Savoir

 1. Premier projet suivant décompte11499, 66

2.  Construction de la Voûte  2300,00 F __Ensemble3799, 64 F L'entrepreneur une percu à l'époque du 10 7bre 1860   8780,00 F____ 

Il resterait à Une payeur de Somme  5019,64 Les sommes dont la commune s'élèvent à justifiée,  savoir:

1 ° Matériaux Provenant Démolition de la   2174,25

2 journées ° Volontaires      4166,80

3 ° Concours de la Fabrique en argent  5778,95

4 ° 1ere subvention de l'Etat   3000,00 F

5 ° 2 °    subvention de l'Etat  3000,00 F  ___

Total 18120, 00 f

Qu'à la dépense totale ne s'élevant 13799,64 F

La commune posséderait un excédant (numéraire de ??)...       4320,96 f N'ayant Cette situation? exceptionnelle pour  Je viens  vous prier de me VENIR un bordereau détaillé  des Ressources Réalisées à Réaliser et restant pour la commune de Vèbre  Pour les travaux de l'Église. Le percepteur Répond le 31 décembre1861

 

«J'ai l'honneur de vous Donner les renseignements que vous me demandez Relativement à la« construction de la  Nouvelle  Église de Vèbre   LES DÉPENSES antérieures s'élèvent à f. 19 420,00

«L'entrepreneur octobre à percu à l'époque du 10  1861         12 968,71 __ Il reste à payer Une somme «  4 451,29  Les ressources de la commune se Seraient elevees S'il N'y Avait pas eu de non - «Valeur ajoutée, savoir:

«1 ° Matériaux Provenant de la démolition de l'ancienne église   2 ° Journées 194.252 volontaires   «4 ° 166803 Concours de la Fabrique en argent   5 ° 778954 Subvention de l'Etat 6 000,00

«__________18 120,00 LES DÉPENSES s'élèvent à ce jour à

«2 968,71 Matériaux de l'ancienne église non Employés   2174,21      !______        16 242,96 Journées «en nature qui né Sont faites pas 1 000,00 La commune posséderait un excédant de Ressources  en f. 1877,04

«Voilà, Monsieur le Préfet, les renseignements que je Puis Donner vous sur cette nouvelle construction».

 

         1861 9 octobre. Lettre au préfet pour de 3 ° Une demande Secours

         1861 12 octobre L'architecte diocésain Rappelle le déficit de 5519,01 F et ajoute:

L'appendice projeté pour les fonds baptismaux Paraît ne pas devoir Produire un effet heureux et il eut Eté à désirer que cette dépendance essentielle D'UNE église paroissiale eut été des Le principe compris dans l'étude générale du plan de l'Église.

         1861 8 novembre  Le préfet demande un secours de 3000F

         1862 Pas de réponse de Paris

         1863 17 avril D'accord Une subvention de 1000f En deux versements 24 octobre 1863 et 27 avril 1865

         1869 22 février. Demande de secours avis de l'architecte départemental

Eglise Coût terminée 25 000f Les Ressources Sont locale épuisées il reste à Effectuer le tambour L'Escalier les lambris         Dépenses 1500 Ressources  200 Déficit1300

Le devis de travaux CES se trouvé dans le dossier de travaux / Église avec le devis détaillé de la construction

L'architecte  Trouvé La demande justifiée.

         1870 Chute de l'Empire

1871 Néant.

         1872 10 octobre Le Ministre de l'instruction publique et des Cultes (On dit ne plus l'excellence fils,Les cultes Sont passés de la justice à l'instruction publique) Accorde des Nations Unies de Secours 1300f

Mandat Le 28 9 bRe 1872

Noter que le même ministère dirigeait deux organismes Qui ne s'entendaient pas bien Et qui vont finir par se détester. Ici se termine le dossier Secours  aux archives, La Lettre de réception des travaux se trouvé dans le dossier de travaux. 2O 1827a 1832

         1876 5 janvier       L'Architecte signe départemental La réception des travaux de M Roques Les travaux de construction de l'église Sont terminés.

         1876 6 février        LE CONSEIL réceptionne les travaux de l'Église.

Les aménagements intérieurs

Nous avons des traces de l'achat de l'autel et des peintures du Cœur. Je n'ai pas trouvé de traces de, pour l'instant, des travaux d'ébénisterie de la sacristie, remarquables travail, de l'achat des vitraux de la nef. Les Chaises achetées Ont été, en 1867 40, pour un total de 160.Le chemin de croix A ETE acheté par l'abbé Sentenac, IL a aussi électrifié l'Église en 1927.

Autel

         1859 02 Janvier; Conseil de fabrique

M. Donnadieu, marbrier à Toulouse va S'installer à Paris il Liquide fils Affaire et proposer des Nations unies au autel1400f lieu de1600f et 1800F livré. M. Donnadieu Accorde des facilités de payement Sans intérêt,  IL a fait Obtenir des secours pour l'Eglise par l'intermédiaire de son oncle M. Debeze Qui est le chef de bureau au ministère de la guerre, et il en Pourra faire Obtenir d'autres. La première échéance échoira le premier février 1860 et la Deuxième Le 1 mars 1860,

L'église devrait etre achevée à l'époque de la livraison. Si à l'échéance La Fabrique Manque de fONDS elle FERA UN  , emprunt en fait M. Le Curé Avancera Les fonds: 458F manquants et sera remboursé plus tard.       

         Peintures

         1868 19 avril. Conseil de Fabrique.

M. Pedoya de Pamiers, termine les peintures de l'église des Cabannes. IL a actuellement tous les échafaudages sur place, le consentement de ce dernier un sacrifice Donc il est avantageux de lui faire peindre l'Eglise. Le conseil autorisé M. le Curé A traiter de gré à gré avec le Peintre. Le conseil propose de faire le sanctuaire et de continuateur Le Reste de l'église S'il ya des dons volontaires et  aussi de faire la tribune et le tambour. EN 1868 Le budget de la Fabrique affiche un excedent de 235,72 F; en 1869 un déficit de 64f. Nous n'avons pas la facture de la peinture de l'Église.

            Vitraux

Ils proviennent de chez Rigaud, nous avons à Toulouse Aucune trace DE LEUR offerts achat ni de ou des personnes Qui Les Ont

Ils representent, l'abside à: St Paul avec sa calvitie à gauche, L'Annonciation, au centre, St Jean avec la coupe empoisonnée à droite.

Dans la nef: Le Saint  Curé d'Ars; Notre-Dame de Lourdes; L'apparition du Sacré Cœur à Sainte Marguerite-Marie, Sainte Thérèse patronne des Missions, Le locataire du Christ l'épigramme de M. de sa Mère Marie entrelacé avec le A-Anne et signature en bas la du maître verrier Rigaud  Toulouse Le vitrail au-dessus de l'entrée Représente Le Baptême de St Jean-Baptiste. IL a acheté par l'Été Abbé Sentenac.

         Les cloches

L'abbé d'Hers ancien curé de Vèbre Rédigé à des notes sur tous les clochers el'Ariège (ADA 12J15). La note du Clocher de Vèbre A ETE écrite le 23 juillet 1967 l'écriture tremblante est Celle d'Une personne âgée. Il DECRIT Le Clocher  Qui selon lui «N'a pas de pareil» Dans le  Sabarthès

Les deux cloches Sont Modernes Une cloche a Été fondue par Marty à Foix. Elle à Été bénie le dimanche 9 septembre 1883 après vêpres  par Pierre Alexandre du Couvent des Carmes de Pamiers. Le parrain est Soula Banquier à Bordeaux et natif de Vèbre. La marraine est Françoise Soulié. L'abbé d'Hers ne dit rien de l'autre cloche  ni des inscriptions.  

J'ai eu l'occasion de les lires, mais je ne m'en rappelle plus. Il Faudrait un volontaire sécurisé pour y remonter, moi je ne peu plus y grimper.

Les travaux  de maçonnerie

Les pierres de taille proviennent de la carrière de Lordat.

Fondations déblais

Murs latéraux et sanctuaire65mLhaut1, 80larg 1,5

Mur de face 11,40 x2.00x1.8

Sacristie 12.6x1, 80x1, 80 au total 239,22 déblais à 0.6le m3

Fondations en Moellons de roches sensiblement Mêmes volumes

Coût 211,27 A6, 00 = 1267,62

Murs latérauxL65, 4 Haut 9,00 epais1, 00 = 8888,6

Mur de l visage 11,0 h 9,00 x1, 30 = 128,7

Sacristie L 12,25 H 4,50 L EP 0,60 = 55,12 Total 772,42 m3 à 6,50 Soit 5020,73 Et avec les fondations

 6431, 88 F

Deux pieds-droits du Sanctuaire fr libage d'appareil

9, 00x1, 20 x 0, 40 = 3,84 à 35,00 = 134,40 F

Encoignure, Au  mètre linéaire 57à6, 00 = 342,00 F

Rose de taille au mètre linéaire 6,00 A7, 00 = 42,00 F

Pierre de taille pour l'établissement de la Porte 'entrée socle compris

12,00 A25, 00 = 300,00 F

Évasement intérieur et arrière voufsure fr libage d'appareil, au mètre linéaire 11,50 à 5,00 = 57,50 f

Pierre de taille pour montants, accoudoirs latéraux et de neuf Croisées au mètre linéaire

63,90 sacristie idem m 6,00 m 69,90 ensemble à 5,00 = 349,50 F

Total 7657,28 ensemble déduire à rabais de 3% 229,71

Total des travaux exécute RABAIS DEDUIT: 7427,57

L'entrepreneur un reçu en argent: 2500,00 F

En journée2700, 00 il lui reste du 2227,57 F

Dresse par l'Architecte en chef de l'Ariège ....

 Le 1er août 1858

IL a Donc Fallu 1an 4 mois et 10 jours pour terminer la maçonnerie et fondations fouilles comprend Et tout à la main. "La gras déplace les montagnes" Maho ou Confucius.

Nous n'avons ni devis ni Concernant facture  La construction de la Voûte Qui est en plâtre.

Devis détaillé, sauf les murs pour les quels j'ai Donné La Facture.

Clocher

Grosse maçonnerie ... clocher47, 04m3 Pignon des Murs de L10 visage, 40 1 / 2 Haut 8, 00 Epais. 1,70 Soit 8,00

Pignons des Chapelles L19, 20 1/2h 1,70 épais 0.70soit 22,84 m3 Clocher Partie h Carrée 15,20 larg. 16,00 épais0, 90 Soit 198,88 F au Maçonnerie plus la valeur  au mètre linéaire 38,00 Idem Clocher 35,00

Fonds  baptismaux Arceaux latéraux pour les fonds baptismauxL18, 00 LAR. 0,40 épais1, 00 = 7,20 m3

Charpente  et couverts

Entrait en sapin9, 60 x ep0, 25x h0.35 = 0,84; Deux arbalètes l 0,80 ép 0,20 x0.25 un poinçon de Chêne

L3, 30 ep0.22 lar0.22 = 0,16 Deux doubles moises L, 9,60 ep 0.20sur0, 18 = 0,35 l jambettes Deux 4,20 xepa0, 16 x larg. 0,16 = 0,11 Deux liens de Faite L 4,00 ép 0,16 LAR. 0,16 = 0,10

Pour une  Et pour 2,10  semblables à Trois 6,30 idem pour quatre demi  formes au Sanctuaire 3,15 Total 11,55 m3 Court Reporter à Total = 12 568,14

 Pannes 54,20 x0, 18x 0,20 = 1,95

 Faîtage 22,5 x0x18x020 = 0,81 Pannes des Chapelles 21x 0,18  x 0,20 Sablières en chêne 105, 60 x 0.12x0.14 ensemble total de 16,84 à 65,00 Soit 1094,60 F

Couvert de l'église

Deux longs pans, chevronnage, latte, ardoise ... L55, 20 larg6, 60 Soit 364,20 m2

Toitures Tour Rond du Sanctuaire 8,60 x6, 60 = 56,76 sacristie des Chapelles et deux longs. casseroles 21,60 x 6,00 = 129,60 F

Visites Ronds L 9,42 x3, 60 = 33,9

Ensemble à 6,00 = 584,59 3507,54 F Total  de la toiture: 4602,14

Menuiserie

Plancher en Châtaigner sur Lambourde en chêne

L 22,30 xl 8,50 = 189,55 m 2 Visite L13 Ronde, 55x1 / 2 Rond 2, 12 = 28,30

Coeur? Mais il fait plus de 2,12 m de rayon?

Chapelle sacristieL9, 30 x l8, 00 = 74,40

Tour Rond EL12, 5 x 1 / 2 rond 1,00 = 12,56??

L'abside  a est modifiée été-ce là le projet initial??

Surface  = 304,81 reporter à un journaliste total = 17 17028

 

Arc doubleaux11, 60x0, 9 = 10,44

ensembles  315,25 m2a 6,00 =1891,50

Septembre   Croisées de châssis pour la NEF le sanctuaire en bois dur ferrure compris peinture et vitrage Chacun 7,00 à 45,00 = 315,00 Idem pour huit Chapelle et sacristie 8x40 = 320,00

Deux portes pour les sacristies en bois dur ferrures comprend 2,00 à 30,00 = 60,00

Plancher en peuplier à La Tribune 

8,50 x 3,00 = 25,50 à 5,00 = 127,5

Escalier en bois de peuplier paie avec  limon et rampe en bois dur pour aboutir à la tribune de La Marche 35 A5, 00 = 165,00 (Celui de l'Horloge Y compris CEST)

Balustrade en bois avec balustre  Tourné et main courante comprennent Bois Dur  5,20 à 15,00 = 78,00 f

Chapitre  4 Carrelage et Seuil

Carrelage en pierre dure, porche sous le clocher 3,00 x3, 00 = 9,00 idem 7,50 x 1, 00 = 7,50

Fonds baptismaux et chaises 6,00 x 1,70 = 10,20

Ensemble  26,70 à 6,50 = 173,55

Pierre de taille pour trois seuils de porte 8,00 à 7,50 = 60,00 Idem pour marche au mètre linéaire: 6,00 à 8,00 = 48,00  Total  Sol  3488,55 F

Chapitre 5

Voûte en brique à deux rangs enduites en ciment et en plâtre sur les murs, pour mémoire seulement la commune ne présentant pas actuellement des ressources suffisantes pour Exécution Leur 3341fr17

Total général 24 000fr

 

Pour pourvoir à cette dépense la Commune Possède matériaux extérieurs Provenant de la Vieille Eglise eValues rapprochement par 2174, 25 Volontaires journées: 4166,80 F

Argent Provenant de la Fabrique de dons volontaires et 5778,85 soit 12 120F il reste à pourvoir 11880, 00  ajournant Le Chapitre 5 -3341,17 f

Secours souhaité 8538, 27f

Honoraires de l'architecte en 1876 pour les derniers travaux avec un déplacement: 92,90 F.

            Bilan

Lors de la demande du dernier Secours L'architecte diocésain Que dit l'Église à exigée Une dépense de 25000F. Il reste à dépenser pour le tambour1300f Soit au final 26 500F Coût prévu sur le devis 24 000f, avec voûte en brique La Fabrique un commis aux finances jusqu'en 1861  5778, 95 F les Secours s'élèvent en tout à 7300f

Les journées volontaires à  4166,80 F Soit un total de 17245,75 F La commune Avait financée avant 1861: 499fr Soit au total 17 744,75 fr, Le Coût total s'élève à 26300f La Fabrique et la Commune sur Donc après Payée 1861 LA SOMME DE: 8555,25 F.

         EN 1866 Le Curé Capdeville demande au Conseil de Fabrique de faire rentrer toutes les sommes léguées à la Fabrique  et y compris par voie de justice.

Dans les années 1890 Une Tempête d'hiver endommage le toit de l'église et du presbytère. Il Faudra changeur de 15 chevrons à l'église et bien sur un autre Secours demandeur. Peu de temps après la cour de l'église sera clôturée. J'en reparlerais Ainsi que du Presbytère.

Mise  en service

La délibération du conseil municipal du 5 novembre 1877 , Concernant le mur du cimetière et la réclamation de M. Apprends nous Alliat Qu'à cette date l'église Était livrée au culte depuis 10 ans déjà  Elle aurait Été Consacrée fr Les peintures d'avant 1867 ou en 1868 après celles-ci, puisqu'en février 1869 terminée Était elle, sauf le  Tambour et les lambris.

Marseille le 11 avril 2008

Complément 5 novembre 2008 PJM


Partager cet article

Repost 0

commentaires