Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vèbre Chemins Faisant
  • Vèbre Chemins Faisant
  • : Vie et Mémoire de Vèbre en Ariège, richesse culturelle et patrimoine de ce charmant petit village de la haute Ariège où il fait bon vivre
  • Contact

Recherche

Vèbre - Toutes Vos Infos

4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 16:00

  La Turrière , Campoumarel, Font del Mercié

 

 

6turrière ruis 458

Ce petit coin de fraîcheur de la Turrière  ne vous dit peut-être pas grand chose, il est pourtant agréable de se promener en ce lieu  au bord du ruisseau de Caychax.  L’endroit se situe au fond de la vallée sous le Sarrat des Taychoux (blaireaux) côté  Albiès et le flanc Ouest du Quiè de Vèbre et en contrebas de Caychax. La végétation  de ce fond de vallée ombragée une partie de l’année le masque au promeneur  qui emprunte le chemin de Caychax à Albiès et Vèbre.

Au dessus d’Albiès se trouve l’ermitage de Saint –Pierre puis le Col de Darque et le Sarrat des Taychoux. Sur le flanc du Sarrat  vous apercevez une ancienne métairie, la Turrière se situe  à la verticale de ce lieu, en bas de la pente. Depuis le col un chemin mène au bord du ruisseau  C’est un véritable chemin de chèvre, personnes ayant le vertige s’abstenir d’y passer. Il est tracé à flanc de montagne et soutenu par des murets en pierres seiches d’un bout à l’autre, je ne sais pas s’il est toujours praticable, il n’est plus utilisé.  En aval de la Turière  le ruisseau a creusé une gorge, et en période d’étiage l’eau se perd avant d’arriver à Albiès elle ressortirait à Verdun.

Depuis Vèbre rejoindre Carol puis emprunter le chemin du Quiè le chemin normal prend à gauche entre En Pujol et Argeliés, pour l’instant il n’est plus praticable jusqu’à Aspis. Donc continuer droit après le carrefour du chemin de Caychax. A  vôtre gauche vous avez un mur de soutènement constitué de bloc dressés. D’où proviennent ces  blocs dont les deux premiers sont de la taille d’un homme personne ne le sait un attelage de bœufs a du être nécessaire pour les acheminer et plusieurs hommes pour les dresser. Au bout de cette muraille et au niveau du virage du chemin du Quiè prendre le petit chemin  creux à gauche et arrivé  à la cabane aménagée dans la muraille, une trentaine de mètres environ, monter sur la parcelle en friche à droite. Continuer à grimper  en se dirigeant vers la gauche (Nord-Ouest). Il s’agit de rejoindre la crête  horizontale que l’on voit en bout des prés à Aspis. Pour passer aux parcelles supérieures un passage est pratiqué dans le talus. Arrivé sous l’ancienne vigne de Caralp , en dessous de la roche de Péries, vous longez le pied de cette roche jusqu’au plateau d’Aspi, les moutons ont tracé un chemin. Ces terrains sont pacagés régulièrement et bien dégagés, vous avez une bonne vue sur la vallée. Dans la roche de Périés se trouve une station de lilas.

Campoumarel 

 Arrivé à Aspis un chemin bordé de blocs morainiques dressés se dirige plein Nord vers Campoumarel . Nous l’avons balisé en bleu jusqu’à Campoumarel et le rocher de Caronillo. Si vous voulez continuer  vous pouvez rejoindre la Roco del paro ou se trouve la cabane de Cathala construite en pierre sèches elle est assez  vaste et dans le temps les bourriques y trouvait un abri. A proximité se trouve un pin à crochet (pin du plateau de Beille) et quelques pieds d’airelles mais avant d’y arriver il faut passer de magnifiques champs d’ajoncs bien piquants. La cabane est au bout de la muraille située juste en dessous du pin. Lui-même à poussé au milieu de chênes situés au niveau de la limite supérieure des ajoncs. En continuant à grimper  vous arrivez au Plat de Sessé ou  se trouvent des blocs morainiques provenant du massif de Tabe. L’herbe y est assez grasse parmi la flore vous trouverez des œillets, des fritillaires (damiers des Pyrénées) qui fleurissent au printemps, quelques plantes de la flore méditerranéenne  accrochées au roches, de la lavande et des cheveux d’anges (plumets) dont on fait en Mai de très beaux bouquets sec en forme de boule vaporeuse, il faut les cueillir avant maturité et les faire sécher la tête en bas. Du pied des roches s’élancent les parapentistes. Arrivé à cet endroit vous n’êtes plus très loin du sommet: roc del Courbas (rocher du corbeau) 1233m. Enfoncez vous dans le bois de chêne en vous dirigeant vers la crête. Un peu en dessous du sommet côté Appy se trouve une piste qui conduit à ce village.

La Font Del Mercie

Pour aller sur Caychax , depuis Aspis, prendre le chemin, à  flanc de colline, qui se dirige  vers l’ouest la pente est faible mais le passage étroit du fait de l’érosion. Ce chemin avait été tracé dans les années 1880.Le tracé est indiqué en rouge. Le quartier situé au dessus du chemin s’appelle le Pas del Faoure le passage y est plus facile  en suivant le parcours des moutons mais vous devrez redescendre  au niveau inférieur avant  l’embranchement du chemin d’Albiès à Caychax. Si vous suivez le chemin normal  après ce passage en devers  le chemin passe sur une roche plate précédée par un cyprès, le seul que je connaisse au Quiè. Le parcours se fait ensuite, en longeant l’ancien chemin, sur des  parcelles planes lieu de prédilection des genévriers et de  quelques buis. Le chemin est dominé par la roche de Caronille. Les terrains couverts d’ajoncs de bouleaux et de chênes qui suivent la roche s’appelle la Font del Mercié. Le chemin qui la dessert part de Campoumarel. Pour la rejoindre depuis le bas suivre la trace des animaux, arrivé dans la zone des ajoncs remonter tout droit en laissant ceux –ci à main droite  la fontaine est constitué par une source captée qui alimente deux bassins en ciment montés là par les bœufs de Pagés en passant par Albiés. Depuis le chemin de Vèbre à Caychax Prendre le chemin tracé par les animaux avant d’arriver à l’embranchement. Le mot Font est indiqué en bleu sur une muraille en amont du chemin, le passage bien visible est juste après il monte droit sur la fontaine il est balisé en bleu.

La Turriere

Pour rejoindre la Turrière,  après la muraille décrite ci-dessus le pré se termine en pointe passer entre deux bouleaux balisés en rouge vous débouchez sur le chemin de Albiés à Caychax, bien entretenu.

Suivre le chemin (balises jaune) en montant  la pente est assez faible. Vous passez un  endroit dégagé puis le chemin est ombragé  un peu plus loin un bouleau double balisé en jaune côté amont se trouve au beau milieu du chemin. Peu après le chemin de Caychax bifurque légèrement à droite et la pente s’accentue brusquement. Pour aller à la Turière à cet endroit continuer tout droit  Le chemin est large et couvert d’herbes épaisses. A cet embranchement sous  le chemin de Caychax vous verrez un bouleau balisé d’une croix jaune. Sur le coté gauche du chemin qui nous intéresse le mot TURIERE est peint de haut en bas sur un bouleau. Le passage a été dégagé mais il reste à l’élargir. La première partie du parcours se fait sur un tracé à l’herbe assez grasse, ensuite il y a quelques  ronces et plantes grimpantes que j’ai coupées sommairement. La troisième partie passe en sous-bois. Vous trouverez dans ce secteur en mai de nombreux tilleuls fleuris. Les plus nombreux poussent au dessus de la roche qui empêche de remonter le ruisseau rive gauche (en montant à droite) après le gué qui relie le chemin au prés de Montana.

Le ruisseau est large à cet endroit il forme des «piscines» où l’on peut faire trempette; il n’y a pas de retenue d’eau en amont. Il peut être remonté par la rive droite. En haut du champ aboutit le chemin de chèvre venant du col de Darques. Après la  pointe amont du pré et sur ce chemin  là ou il rejoint le ruisseau (limite de Vèbre) vous trouverez un affleurement rocheux de Tuf calcaire au pied duquel sort une source, importante au printemps, elle est sur le chemin. L’orifice de sortie est d’environ 30cm de diamètre. Continuez à longer le ruisseau ou passez par le bord des champs (en friches) qui le longe. Au printemps évitez de piétiner les morilles si vous ne les aimés pas il y a des amateurs qui les ramassent assidûment. Arrivez  sous la zone où la montagne s’est éboulé dans le temps vous verrez de nombreux buis. A cet endroit le ruisseau fait un z, traversez le et grimpez dans le pré en face de vous.  Il vous faudra jouer du bâton pour vous frayer  un passage. Dirigez vous vers la falaise en tuf (turets) qui se trouve côté Caychax après avoir grimpé un peu vous trouverez un petit chemin au pied de celle-ci il conduit quelques mètres plus loin à une grotte creusée dans ce tuf la cavité est assez vaste. Les gens de Vèbre venaient y chercher dans le temps de la poudre de tuf qui faisait chauffer dans de grands chaudrons en fonte pour faire de la chaux. Bon courage. Jésus Montana s’en rappelle un peu. Lors de notre dernière sortie pour baliser Campoumarel et la fontaine (balises bleu) nous ne l’avons pas trouvée la végétation empêche de distinguer la falaise. Ce n’est que partie remise.

La promenade jusqu’au ruisseau est tranquille  pas très longue, l’ombre et la fraîcheur sont assurées en été, 

Vous pouvez redescendre par Albiés.

Bonne promenade

Le Castor

PJM

Partager cet article

Repost 0

commentaires