Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vèbre Chemins Faisant
  • Vèbre Chemins Faisant
  • : Vie et Mémoire de Vèbre en Ariège, richesse culturelle et patrimoine de ce charmant petit village de la haute Ariège où il fait bon vivre
  • Contact

Recherche

Vèbre - Toutes Vos Infos

2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 16:59

  Les Foyres par le  chemin des sangliers

    

Reconnaissance du chemin des Foyres  en passant par le tournant de Goussut 

Le lieu dit Les Foyres se situe sur le chemin vicinal de Vèbre à la montagne. Ce lieu se situe à la limite de Vèbre et de Lassur et à la limite Sud des labourieux. Il reçoit les eaux du ruisseau de la Jassette qui né à Mont Redon et du ruisseau des Foyres qui prend sa source entre le Fillol et la congère de Gérieys, cette source est  le point limite Sud Est de la Commune de vèbre.

Le chemin traditionnel qui part de La Remise est toujours en état jusqu’aux métairies de Lafaille et Nina, ensuite il n’est plus utilisé du fait du tracé de la piste reliant vèbre à la piste de Lassur à Labal. Cette route ouverte dans les années 60 a remplacé le vieux chemin qui progressivement a été abandonné. Le passage des Biors, métairie des sœurs Bonrepaux a toujours  été le terrain de prédilection des ronces, mais depuis la dernière coupe de bois elles règnent en maitre absolu et le passage est quasi impossible. Aussi est-il préférable de passer par la route de Lassur à Labal.

En venant de Vèbre rejoindre cette route en suivant la piste actuelle, après l’avoir rejointe prendre à  droite. Arrivé au grand tournant qui borde le ruisseau, il n’est pas très loin, se diriger vers le ruisseau, vous trouverez l’ancien câble qui servait à tirer les sapins du Fillol. Traverser le ruisseau de Labal et monter la petite bute sur la  rive gauche en face de vous. Vous vous trouvez sur l’extrémité de la pente qui descend de Mont Redon. Un sentier admirablement tracé par les sangliers emprunter cette petite crête. Le lieu s’appelle Pont Grabier, nous avons balisé le passage avec des bandes plastic de chantier rouges et blanches. Arrivé au bout des anciens prés deux flèches vertes peinte sur deux arbres voisins vous dirigent vers l’ancien chemin des Foyres. Nous avons fait le choix de ne pas emprunter cet itinéraire pour l’instant. Suivre le passage des animaux qui emprunte cette crête. Elle s’accentue au fur et à mesure que l’on avance. Ne descendez pas à gauche ou à droite. Le passage se fait sous des hêtres et le terrain est parfaitement dégagé, nous avons coupé les branches basses qui obstruaient le sentier. Arrivé sur un promontoire qui  n’est pas très large vous avez une vue dégagée sur Mont Redon et sur le Roucat qui se trouve sur la rive gauche du ruisseau des Foyres et sous le Fillol. En période d’étiage arrivé à ce point  descendre sur le flanc droit, un peu pentu mais dégagé, nous l’avons balisé, traverser le ruisseau et remonter  la rive opposée où vous rejoignez le vieux chemin bordé d’une muraille en amont. En période de fortes eaux vous ne pourrez pas traverser à cet endroit  donc continuer la crête passer les quelques fougères et rejoindre le ruisseau qui est beaucoup plus large à ce niveau c’est l’ancien gué du chemin de la montagne. Arrivé sur la  rive gauche prendre à droite en descendant pour rejoindre la métairie des Foyres qui n’est pas bien loin. Si vous faites le choix de remonter tout droit la pente sous les hêtres vous trouverez un peu plus haut des chênes  des affleurements rocheux et les traces d’un vieux sentier qui se dirige vers Mont-Redon. Vous êtes là au bas de la grande pente qui se termine à l’extrémité du plateau de Gérieys, vous avez le chemin des Foyres à votre droite.  Si vous prenez le chemin un peu plus bas à la métairie vous trouverez en bout de la muraille qui soutient le sol en amont une ancienne cabane en pierres sèches. L’entré donne vers le bas du chemin ainsi que la petite lucarne, voir photo. Le jour ou nous y sommes passés le sol était parfaitement sec et propre, la couverture parait étanche. La porte étroite et basse interdit l’entrée aux gros animaux ours compris. En face de cette cabane vous verrez les ruines de la métairie de Bousigue le vieux. Le toit s’est effondré dans les années 70.  Le chemin que vous empruntez remonte sur la rive droite le ruisseau des Foyres. On devine les anciens champs maintenant totalement boisés et au dessus se trouvent  les « roucatels » qui bordent le bas des prés du Fillol. Le chemin progresse sous les hêtres.  Il est obstrué peu après la métairie par un très gros hêtre déraciné récemment par une tempête, le passage se fait entre les racines et la roche.    Ensuite il n’y a pas de difficultés. En  bout de chemin une belle source nait sur le côté gauche  quelques pas après le chemin s’arrête au  niveau des anciens champs cultivés.  A cet endroit le ruisseau est encaissé, si vous voulez continuer vers le Fillol  prenez à gauche en remontant le vallon  en biais. Vous passerez une zone  boueuse  puis vous arriverez en haut du Fillol. La crête que vous apercevez sur la rive gauche du ruisseau (à votre droite en montant) vous servira de repaire  vous  traverserez le ruisseau sous la jasse à ce niveau un ancien chemin vous conduira au chemin de la montagne qui va du Fillol à Gérieys.

Deux chemins desservent la jasse du Fillol qui est maintenant en partie boisée et couverte de fougères. Les bois entourent  la cabane qui ne se voit plus de loin comme par le passé.  Le premier chemin la traverse et passe devant la cabane, l’autre longe la lisière intérieure du bois, il se rejoignent en bas du bois de hêtre au niveau de l’embranchement des chemins qui mènent au Castagné par Coustaourio et de celui qui rejoint les métairies par Gimbareil, puis Lassur.    Pour rejoindre la fontaine emprunter le chemin qui passe dans les bois, arrivé au même niveau que la cabane la forêt de vieux sapin bien dégagée fait place a un taillis de jeunes sapins et la pente s’accentue un premier chemin longe ce taillis pour rejoindre la fontaine à une centaine de mètres à gauche. Un autre dans le taillis  quelques mètres plus bas est balisé et y conduit également il est emprunté par les animaux sauvages   il est bien visible à partir d’un rocher pointu sur lequel est peint une flèche.

Depuis le Fillol vous pouvez également rejoindre Albiés soit en passant par Gérissous et Labal d’Albiés soit par le chemin qui longe le ruisseau de la Fage Séque et vous rejoindrez l’ancienne route d’Albiés à la Serre de Pech au niveau du virage qui longe le ruisseau.

Nous souhaitons que l’aménagement de ce petit chemin, 300 mètres environ, bien entretenu par les sangliers vous facilite l’accès à tout les bois qui se trouvent entre la crête de Mont Redon à Gérieys et le ruisseau des Foyres  Bonnes Ballades .

Le Castor

PJM

Partager cet article

Repost 0

commentaires