Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vèbre Chemins Faisant
  • Vèbre Chemins Faisant
  • : Vie et Mémoire de Vèbre en Ariège, richesse culturelle et patrimoine de ce charmant petit village de la haute Ariège où il fait bon vivre
  • Contact

Recherche

Vèbre - Toutes Vos Infos

18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 23:22

Les Gardiens de cochons               

Cochons-en-semi-liberte.jpg

Cochon en semi liberté 

 

 

L'auteur nous parle des cochons Qui étaient Gardés en troupeau Dans les villages. Pour des raison de taille ce chapitre est mis dans la rubrique La Vie Aux Champs

communes

Nombre d'habitants en 1851

Malades

% Malade /

Population

Décès

Décès% /

Malades

%

Décès / Population

Nombre d'habitants en 1856

Diminution entre 1851 et 1856

habitants

Population

Appy

224

66

29,4

4

51,5

15,1

165

59

26,3

Axial

307

38

12,3

93

23,6

2,9

276

31

10,9

Bestiac

96

49

51

17

34,6

17,7

96

0

un

Caussou.

467

139

29,7

77

55,3

16,4

415

52

11,1

Caychax

159

15

9,4

8

59,3

5

155

4

2,5

Garanou..

259

71

27,4

23

32,3

8,8

216

43

16,6

Lassur..

246

32

13

8

25

3,2

194

52

21,1

Lordat

245

67

27,3

32

47,7

13

188

57

23 ?

504

92

18,2

41

44,5

8,1

461

43

8,5

 

Senconac

168

55

32,7

16

29

9,5

134

34

20,5

Unac

369

38

10,2

23

60,5

B, 2

341

28

7,5

Urs

213

45

21,1

14

31,1

6,5

172

41

19,5

Vèbre

450

76

16,8

46

60,5

10,5

399

51

11,3

Vernaux

133

67

50,3

30

44,7

22,5

116

17

12,7

 

3840

850

22,13

378

44,47

9,84

3328

512

13,33

Conseils de soins en cas de cholera

L'Épidémie (de 1854, a donné lieu à de nombreuses études médicales qui ont paru dès la même année et dans les années qui suivirent. Il n'entre pas dans le cadre de cet article d'analyseur de toutes les brochures éditées à ce sujet.

Celles qui naguère concernaient l'Ariège n'offrent d'Intérêt, si ce n'est pour constater qu'on ne connaissait pas, à l'époque, les moyens de vaincre le terrible fléau.

Alphonse de La Fontaine. ', Ancien Chirurgien de la Marine, à publié à  Foix, des Conseils aux habitants (Les campagnes éloignés de tout secours médical pour se préserver et se guérir du Choléra Epidemique (37), 20 pages. Cela s'adresse au Clergé des campagnes et au social estime que «la promptitude du traitement est la moitié de la guérison ». Il souligne avec raison que la propreté des personnes, des écuries, des juments d'eau est indispensable, il conseille d'enlever Les fumiers (38) et d'aérer les locaux au Nord. Comme on l'a vu à Vèbre, les feux de branches de genévriers, à l'odeur forte et pénétrante sont recommandés.. Tout cela est préventif, mais les soins restent rudimentaires : Couvrir les pieds et le ventre des malades, boire des tisanes (eau, camomille, clous de girofle, cannelle), avec une cuillérée d'eau-de-vie ou 3 gouttes d'esprit de camphre.

Si aggravation, il y avait, il était préconisé des lavements à l'écorce de chêne ainsi que la flagellation, pour les cas désespérés, des jambes et bras avec des orties ! La brochure est néanmoins intéressante.

Après l’épidémie

Les populations resteront longtemps traumatisées par le terrible fléau. Les villages, déjà sans ressources auparavant, seront encore plus appauvries. Le 9 .janvier 1855, le conseil municipal d'Axiat n'hésite pas à écrire : «Tous les habitants de la commune sont pauvres». A Vèbre, dès le 17 janvier, les édiles déclarent : «Le conseil, après une  longue discussion, force est d'avouer que, malgré sa vive sollicitude pour les ouvriers nécessiteux de la commune, il lui est impossible de faire aucun sacrifice ... ». Les huit conseillers versent chacun 5 F. Afin de faire construire un mur de clôture au Nouveau Cimetière.

Les conséquences sur la démographie ont-elles été désastreuses ? Au lieu des 3 840 habitants vivant en 1851 dans le Lordadais, il n'y aura plus que 3 328 habitants en 1856, soit une diminution de 512 personnes (15,38%).

Certes, il n’est pas certain que cette hémorragie soit entièrement imputables au choléra :

Lassur que n'avait 8 décès (3,2 %, de la population), mais il y a, en 1856, 52 habitants en moins (21,1 %) ! …Pourtant Lassur bénéficie d’une situation pourtant favorable, dans la vallée sur la route.

Axiat, qui n'avait eu que 2,9% de décès, néanmoins perd 10,9% ….Est-ce sa situation en pleine montagne ?

Comment expliquer cette hémorragie ? Les trois autres villages (Appy, Caychax, Senconac), les éléments de comparaison, leur situation, montrent des Différences difficiles à expliquer. Appy, avec 15,1 % de décès, le village perd 26,3 % de sa population; Caychax, avec 5% de décès, perd 2,5%  Senconac, avec 9,5 %' de décès, perd 20, 5%.

Les deux derniers villages de l'Ariège, Mérens (740 hab.) et L'Hospitalet (131 hab.) n’ont, respectivement, que 24 cas et 1 cas de Choléra.

Il ya eu 18 décès à Mérens et aucun à L’Hospitalet. Leur isolement total - Surtout en cette quasi période hivernale - explique cette «modération» de l'épidémie.

Vèbre célébra la fête du village le 13 octobre en souvenirs de l'épidémie et déchés du dernier, celui du Curé Estèbe. La mémoire collective n'a pas retenu grand chose de cette épidémie si ce n'est qu'elle lieu et place d'une UE (comme Celle du Charbon Qui décima tous les Troupeaux de vache dans les années 1860)  Elle a retenu aussi que le curé Estèbe fut le dernier cas de Choléra, et les propos qu'il teint et qui m'ont été rapportés par Père et les anciens «Si je dois mourir, que Je sois le dernier»

En annexe  La publication de l'Institut Pasteur sur le choléra

La carte de sa répartition et la photo du vibrion proviennent de l'encyclopédie Wikipédia.

Pouvez Vous aussi consulter les sites de l'OMS  et autres sur le net en tapant choléra sur le moteur de recherche.

La BNF  remplies en ligne sur son site Gallica, plusieurs ouvrages sur cette epidemie.

A Marseille le 18  10 2009

PJM

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires