Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vèbre Chemins Faisant
  • Vèbre Chemins Faisant
  • : Vie et Mémoire de Vèbre en Ariège, richesse culturelle et patrimoine de ce charmant petit village de la haute Ariège où il fait bon vivre
  • Contact

Recherche

Vèbre - Toutes Vos Infos

10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 15:26

 

 

DES METAIRIES AU FILLOL PAR GIMBAREIL

S 33 541

 

 

 

 

 

Plusieurs itinéraires conduisent à ce coin de montagne qui nous est cher ; là se coupait le bois de chauffage du village là se gardaient les troupeaux après la transhumance et là les plaisirs de la montagne sont à peu de temps de marche.

         L’an passé nous avons marqué l’itinéraire par Coustaourio puis  Espinal_ ou l’on retrouve le chemin qui arrive  de l’Agréou _ le Sarrat de Lalégre les Quatre chemins, poste de chasse,  le col du fillol puis la fontaine du fillol par le passage ouest qui reste en sous-bois. Un peu en amont de la métairie de Cassé nous avons quitté la Tire Droite pour passer en  en limite du communal. Ce passage en sous bois est pratique pour la cueillette des champignons mais fort raide aussi il nous faudra rouvrir le haut de la Tire Droite pour avoir un passage plus facile. Deux autres passages sont à rouvrir le chemin de l’Agréou, après la métairie de Gérard, jusqu’à sa jonction avec la piste forestière de Botarel dans un premier temps. Le deuxième est la piste forestière tracée en 1993, la piste haute va des métairies de las bordes à la métairie de Cassé la piste base va de l’Agréou à la limite de Coste d’ori et Coustaourio. La végétation à repris ses droits mais il est possible de passer tout de même sur celles-ci, elles « coupent » la montagne en travers.

 

         Après l’abandon des cultures aux métairies la vacherie descendait par Gimbareil. C’est l’itinéraire  que nous avons balisé et nettoyé cet été. Il reste encore du travail pour bien élargir le passage mais vous pouvez passer.

Après les granges de las bordes suivre la piste jusqu’aux dernières métairies(en ruine) d’Alzieu et Lafaille (photo 1) ensuite la piste descend légèrement traverse une zone humide puis remonte et rejoint la route de Lassur.

 

Les tires

         Le chemin initial part du chemin de la montagne après la métairie d’Alzieu, à Crouzille, il passe au niveau de la piste forestière à Lasbordes et grimpe droit vers Gimbareil d’en haut. Il servait à débarder le bois aussi est-il creux dans sa partie basse, bien dégagée sous les châtaigniers sauf au départ et arrivé à Gimbareil zone où les châtaigniers commencent à se raréfier. Vous remarquerez sur ce chemin un châtaignier déraciné dans les temps jadis mais qui a continué à se développer et plusieurs beaux troncs bien droits ont poussés sur le tronc initial (photo  S2 S3 S4) ; on en trouve un autre comme celui-ci après la métairie du Guimbard (famille Rauzy) sur le chemin de Soulatge (photo S24 S25 S26 S27). Ensuite le chemin devient plus large et est recouvert par des ronces et framboisiers sauvages. Ces broussailles ne sont pas très hautes mais denses et couvertes cette année de beaucoup de mures. Avis aux amateurs de confitures. Il est donc préférable de passer dans les bois à droite. Vous arriverez à deux métairies, celle du bas petite faite de grosses pierres dépareillées appartient à la famille Costesèque (Ax les thermes) elle  a été construite après 1829 (photo S5 S6 S7 S8), celle du haut aux murs de schistes en moellons bien ajustés est beaucoup plus grande elle figure sur le plan de 1829 (S9 à S12). Derrière l’ancien champ est couvert de magnifiques fougères grand aigle, il y a un beau pommier et des cerisiers sauvages aux fruits délicieux en juillet (S 13 S 14). Entre des deux métairies un passage rejoint le chemin principal  en contrebas de la métairie du Giuimbard.

 

Le chemin des vaches

Pour attraper le chemin que nous avons balisé suivre la piste jusqu’au groupe de métairies d’Alzieu (Nina) et Lafaille (S1). Sur la gauche du chemin nous avons indiqué sur une pierre le chemin en marquant Fillol et Gérieys, le passage se trouve en face, coté amont, il est balisé en rouge il traverse au départ  une parcelle fort embroussaillée où la forêt s’implante. Le passage longe l’ancien chemin de Gimbareil qui  lui-même surplombe un petit ravin, puis il traverse des parcelles successives allongées comprises entre les tire du Fillol et le chemin de Gimbareil (S15)  il s’infléchi à droite pour rejoindre les tires du Fillol en dessous de la métairie du Guimbard  aussi appelée métairie de Jean-Baptiste. (S17 à S23) 

Il est possible aussi de longer le ravin jusqu’au dessus d’un très gros bouleau abattu par la tempête mais toujours vivant. Bonne vue sur le Débés et Mont redon (S16) Arrivé au champ de fougères, elles diminuent mais sont encore inévitables où que vous passiez, prendre à droite, une marque rouge horizontale indique d’endroit, traversez les fougères vous arrivez sous la métairie au chemin principal. 

La métairie de jean baptiste

Actuellement en  ruine elle  était bâtie à la chaux, sa cour entourée de petites murailles possède deux entrées chacune marquée par une pierre verticale enfoncée dans le sol. Le même appareillage de pierre se retrouve au Quié sous Caronille. Les  tires longent la métairie pour arriver en haut au chemin de Soulatge ; Comme elles sont obstruées par de nombreux arbres morts, dont certain vieux, le passage s’est fait à travers champ sur la droite en montant; vous rejoindrez  le chemin en amont du châtaignier couché cité supra.

 

Le chemin de Soulatge

Il est abandonné depuis l’après guerre. Il commence  en  haut des prés des Foyres (voir article correspondant de l’an passé) sous le Fillol coté Est rejoint le chemin de Gimbareil sur les roches vers l’ancienne métairie de Toussaint et continue jusqu’à la limite de Vèbre et d’Albies entre Gérisou et les Mouillères.  Il est porté sur le plan sous le nom de chemin de Mesplé à partir  des quatres chemins. Du Sarrat de Mesplé il revient vers le sud-est, et rejoint, au niveau de la pointe haute du W que forme la limite Sud de Vèbre, le chemin de la montagne qui conduit à Gérieys. Il porte le nom entre ces deux points de: chemin de la montagne au ruisseau de Mesplé.  Les deux autres pointes basses de la limite sont marquées coté Lassur par la fontaine de l’Usclade en haut du bosc sur le chemin (en amont de la source du ruisseau des foyres) et coté Albies la limite se trouve au Sarrat de Gérissous sur un très haut roc marqué d’une croix très ancienne. Cette limite faisant dans le temps partie des bornes communes à Lordat et à Gudane ce sera autant de promenades pour l’an prochain.

 

La capelle

         Une fois rejoint le chemin de Soulatges après la métairie de jean Baptiste continuer vers la droite (ouest) le chemin monte lentement pour arriver sous un petit sarrat à votre droite c’est le très célèbre lieu de La capelle connu pour ses fougères (falga) qui vous dépassent et pour la métairie de Caralp déjà portée sur le plan de 1783. Pour continuer soit vous traversez les fougères en longeant le bois. Pour cela enfoncez votre bâton à l’horizontale dans les fougères écartez les tiges pour voir le sol et faites comme Moïse traversez la mer, de fougère. Ou bien grimpez sur le talus qui domine le chemin, au niveau du seul sapin du coin et en bordure du bois,  longez le chemin (ronces) et une fois les fougères dépassées redescendez sur le chemin en dessous de vous, ou longez le à droite en montant. Vous arriverez peu après aux quatre chemins (poste de sanglier)

 

Rejoindre la jasse

         Après les quatre chemins si vous empruntez celui qui grimpe à main gauche (sud-est, et le plus bas) vous traversez l’ancienne jasse du Fillol la cabane se trouve au dessus du col sur le sarrat face à Lassur(S30 à S 44) . Au printemps vous pourrez voir et sentir les très belles fleurs rose du daphné, elles ressemblent au lilas mais sont portées autour de la tige et le parfum en est bien plus fort.   Le chemin de dessus (balisé l’an passé) emprunte l’ancienne piste de débardage sous les hêtres puis après le col  traverse le bois de noisetier. Pour aller à la cabane arrivé au col vous  longez le flanc droit de la montagne en vous dirigeant vers Lassur vous la verrez à l’orée du bois et au dessus de vous. Un lérot l’habite. Nous avons balisé provisoirement  le passage par le haut dans les bois. Après le col monter dans les noisetiers d’une dizaine de mètres puis se diriger à l’horizontale plein est continuer jusqu’à être sorti totalement du bois car elle se trouve derrière un rideau d’arbres  précédé de fougères et au dessus de la pente qui mène aux roches. Au printemps les jonquilles tapissent le col de leurs taches jaune citron.

La fontaine (S 28)

La fontaine est toujours difficile à trouver elle sourd  à l’ouest du chemin (droite en montant). Arrivé dans la « pépinière » de jeunes sapins prendre à droite  en suivant le chemin des animaux  elle se trouve sous un haut talus et donne naissance à un petit vallon. Au dessus d’elle la sapinière est ancienne bien dégagée avec une pente plutôt douce et uniforme, alors que en dessous elle est fort raide et le bois plutôt touffu. Entre le chemin et la fontaine de nombreux sapin sec ont été abattus par les intempéries (S 29 le chemin passe entre les sapins).  Le bord du ruisselet qui en coule est une bonne zone de pied de mouton et girolles. Autre façon de la trouver: le ruisselet coupe, un peu plus bas, le chemin du Sarrat de Mesplé en amont du  passage balisé donc continuez le chemin après les tires lorsque vous rencontrez le ruisseau  remontez son cours et vous arriverez à la fontaine où vous pourrez apprécier son eau très  fraiche. 

Cette  fontaine n’est pas portée sur le plan ses coordonnées sont :

 N 42° 45’ 26’’98 E 001° 42’ 36’’94 altitude 1206 mètres mesuré au GPS Key Maze 500

La Cabane est portée sur la carte IGM (Géo portail)

N 42°45’ 35’’8  E 01° 42’ 43’’9 altitude 1190m

 

Vous avez maintenant deux itinéraires pour faire un circuit en sous-bois bonne cueillette de champignons et de châtaignes

 

  Album photo:

tous les albums/page 4 de lastiros au Fillol.

  de-lastiros-au-fillol de-lastiros-au-fillol

 

 
 

Marseille le 2011-09-10 PJM

 

Le Castor

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Michel 30/05/2013 10:58

L'auteur demande les chemins de la Montagne. Il serait bon de publier avant l'été la carte de tous les chemins que j'ai faite à partir du cadastre des feuilles B1 et B2 . Je les ai fait parvenir au
bureau et au web -master ainsi que la dernière modification Jean-Michel

lafront 07/04/2013 15:18

Exsiste t'il des cartes des chemins cités dans ce site?

Le Castor 24/04/2013 23:16



Il n'existe pas de carte des chemins du village de Vèbre. Il s'agit des
chemins qui bordent le village, ceux qu'utilisaient les anciens pour
accéder aux différents terrains qu'ils travaillaient.
Pour connaitre les points de départ de nos chemins vous trouverez des
panneaux indicateurs en bois sur la route principale du village.
Bonnes balades sur nos chemins...