Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vèbre Chemins Faisant
  • Vèbre Chemins Faisant
  • : Vie et Mémoire de Vèbre en Ariège, richesse culturelle et patrimoine de ce charmant petit village de la haute Ariège où il fait bon vivre
  • Contact

Recherche

Vèbre - Toutes Vos Infos

12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 19:11

  Les origines de Vèbre  le Xème siècle

 

v eglise hiv

vieille église

A l’aide!

L’échange d’alleu de 970

Le texte latin

Ce texte provient de l’Histoire générale du Languedoc édition(HL) 1846 Tome 3 preuves page  448 ; document LXIII

Ces livres sont disponibles sur Gallica ( BNF) et sur le site WWW.archive.org

Echange entre Roger comte de Carcassonne, et Sanche, etc. An 970

Lex praestat et mox antiquus servatur, ut  vestri quisque hom licentiam habeat facere de suis propriis facultatibus quod sibi rectum justumque esse videtur. Ob oc igitur  in Dei nomen ego Rodgarius comes et uxor mea nomen Adalaïces, biscambiamus ad alios homines his nominibus,Sancio et uxori suae nomen Goidlanae, et filio illorum Bernardo clerico, aloden nostrum in pago Tolosano in in ministerio Lordadense, la villa quae dicit Botbori quae fundata in honore sancti Petri, qui mibi advenit de partibus genitori meo,vel Guadaldo quondam,ipsum alodem quantum ibi sumus habere vel possidere,totum et ab integrum quaesitum vel ad inquirendum, et ipsum alodem quae habemus in villa quae dicitur Alveiros, cum ipsa mediate de ipsa eclesia quae est fundata in honore sancti Projecti, et ipsum casalem constructum cum terris et vineis qui est in Banato qui fuit Gairardo quondam, quae Sancius dato tenebat, et ipsa mediate de ipsa ecclesia quae est fundata in honore sancti Andreae, in villa quae dicitur Adalone; istos alodem jam suprascriptos donamus nos vobis in procambium de isum alodem qui est in villa Saurato, cum ipsa ecclesia quae est fundata in  honore sancti saturni,quae nos recepinmus de vobis abendi, tenendi et quidquid libere faciendi, omnique tempore. Si quis fuerit post ac die, qui contra vos aut carta procambium istum à vos  factum inrumpere voluerit: quicumque hoc fecrit, componat tantum et alium tantum quantum ipsas res inmelioratas valere potuerint ; et in super auri libran componat. Facta carta ista in mense Aprilis, anno XVI  regnate Lothario rege. Sigmum Rodgario comte, et uxori sua Aladaïce comitissa qui carta ista scriber vel firmare rogaverunt, et manibus illorum firmaverunt.

Traduction de Florence Guillot:

"Roger, fils aîné d'Arnaud, conjointement avec sa femme

Adélaix, céda à Sanche (d'où s'est formé dans la suite le nom de Sans

si commun dans la contrée), à Guoidlane, femme de Sanche et à leur fils Bernard, qui avait embrassé  l'état religieux, savoir : 1 ° Le village de Bèbre avec on église consacrée à  St.-Pierre, biens que Roger tenait de son père;

2° un alleu au village d'Albies avec la moitié de son église dédiée à SI: Pnojet ;

3° le Cazal,  terres et vignes dont il jouit à Banat et qui appartenaient autrefois Gairard;

  enfin, la moitié de l'église dl St.-:André d'Alone (Dalou ou Mon-Aillou  ). En échange, Sanche, sa femme et son fils, donnèrent à Roger  l'alleu de Saurat avec son église fondée en l'honneur de St.-Sernin(2). Ce Sanche parait avoir donné naissance d la famille de Rabat

Cros-Mayrevieille, dans son livre:Histoire du comté et de la vicomté de Carcassonne, tome I, 1846, pp. 36-7 acte XXIX. Nous donne aussi l’essentiel de cette traduction et nous renseigne sur l’origine de la propriété: i mibi advenit de partibus genitori meo,vel Guadaldo quondam, qui lui vient de son parent feu guadalgo.

Pour nous cette précision est importante. Elle nous permet de relier ce texte à une vente effectuée dans les années 966.Il nous précise que l’église de Vèbre existait.

La vente de 966

Ce texte nous est fourni par Adolphe Garrigou dans son livre: Documents et chartes relatives au Sabarthés pour servir à l’histoire du pays de Foix. Etudes historiques Toulouse 1846 ; il avait été repris par Castillon dans son histoire d’Ax qui ne précisait pas l’origine.

Cote archive à Foix 8° 56

A Garrigou était natif de Tarascon(le notre)

Avant leur mort Arnaud,et Arcinde avaient dèjà donné à leur fils ainé Roger, qui fut le premier comte de Carcasssonne de son nom, le château de Castelpenent:  St-Volusien de Foix, monastère fondé par Charlemagne (3), reçut d'eux en même temps deux cazals(maison de campagne avec jardin), situé au village d'Amplaing.Les historiens de Foix placent cette libéralité sous la date de 966 à 974(4); mais les historiens du languedoc prouvent la fausseté de ces dates, en démontrant qu'Arnaud mourut avant 966 (5)

Ce livre ne reproduit pas les chartes  Garriou ne donne que l’essentiel de la trduction ;

Ce fut vers le même temps que Hugues, évêque de Toulouse, qui ne parait pas étranger à la famille d'Arnaudd, donna le lieu de Mérens àVodalric ou Godalric, dont le nom dénote l'origine gothique(6) et que Godalric• vendit ou céda à Arnaud l'église et le village de Bèbre.

Dans  le ministériat de Lordat (7)

Bibliographie :

3_ Gallia chrsitiana Tome 13 p 181

4_ La perere fol 2_ Marca: Histoire du Béarn, liv8 chap 4. Histoire manuscrite de1458, dans la collection Thoat, t 163 Elias Appam Histoire des comtes de Foix, fol 8_Le Mémorial de las estatsde la bille de Fouich.renfermé dans la collection Doatplace cette donation en 966 les autrs en 974

5_ Histoire générale du languedoc t2 p581

6_ibid  t2 , 92, preuves 106.

7ibid  preuves 123

Ainsi est établi l’origine du village avant 970 Le texte de 966 donne le nom de Godalric  (Vodalric pour le testament d’Hugue).

Deuxième information: l’église était déja  construite en 966.

Le testament d’Hugues évêque de Toulouse en 960

HL Tome 3 page 436 preuve LII

Je ne reproduit pas la totalité du document ,vous le trouverez en ligne sur gallica.

En bas de la page 436 et début de la page 437… Ipsa  Culteria cum ipsa ecclesia quae est fundata in honore sancti Stéphani, et ipsum aloden quem vocant sanctum Simplicium cum ipsa ecclesiaremaneat Vodalrigo, et uxori suae Adalaisae, et Bernardo filio eorum; post didiscessum vero eorum remaneat sancti Stéphani….

Première mention de Vodalrigo  Qui était-il?

Page 437

…Fadervila et illa boscariaremaneat Amardo. Ipse alodes de ipso Solario vel Isa, et ipse alodes quem aquisivi  de Donato clerico, quem dicunt Casalis remaneat rodgario comite  dum vivit,post suum discessum remaneatsancti saturni. Ipse casalis cum ipsas vineas quem acquisivi de Geraldo, Vibullono villa, Remaneat Bernardo filio Grimaldi, exceptos illos quatuor aripendosquostenet Bernardus dispensator; post discessum suum  remaneat sancti saturni. Ipse alodes de Sancta Gabella  et de Castellono, et de ipso Brolio, et de Merentio  et de Graduaqua remaneant Vodalrici vel filio suo; post discessum vero  corum remaneat sancti Stephani.

Sancta gabella doit désigner Sainte Gabelle (31) et Merentio désigne Mmerens (09) à l’autre extrémité de la vallée de l’Ariège ,Castellono et Graduaqua je ne sais pas. Brolio pourrait  bien désigner Vèbre appelé par la suite  Botbori en 970 puis Burbre en 1074 puis Bèbrè (en languedoc)

Si Brolio désigne Vèbre Notre village appartenait avant 960 à l’évêque de Toulouse Hugues . Ce texte ne mentionne pas l’église  st Pierre  ,un évêque ne l’aurait pas oubliée.  Donc si Brolio est l’ancien nom de Vèbre , et seulement dans ce cas notre église dont la construction primitive existe toujours  aurait été batie entre 960 et 966.

A l’aide

Quelqu’un de l’association pourait-il traduire la partie du texte concernant Merentio et peut-etreVèbre:

Ipsa  Culteria cum ipsa ecclesia quae est fundata in honore sancti Stéphani, et ipsum aloden quem vocant sanctum Simplicium cum ipsa ecclesiaremaneat Vodalrigo, et uxori suae Adalaisae, et Bernardo filio eorum; post didiscessum vero eorum remaneat sancti Stéphani….

Fadervila et illa boscariaremaneat Amardo. Ipse alodes de ipso Solario vel Isa, et ipse alodes quem aquisivi  de Donato clerico, quem dicunt Casalis remaneat rodgario comite  dum vivit,post suum discessum remaneatsancti saturni. Ipse casalis cum ipsas vineas quem acquisivi de Geraldo, Vibullono villa, Remaneat Bernardo filio Grimaldi, exceptos illos quatuor aripendosquostenet Bernardus dispensator; post discessum suum  remaneat sancti saturni. Ipse alodes de Sancta Gabella  et de Castellono, et de ipso Brolio, et de Merentio  et de Graduaqua remaneant Vodalrici vel filio suo; post discessum vero  corum remaneat sancti Stephani.

Et recherche à la BNF:

Dans une correspondance Florence Guillot écrit:  «Concernant les textes mentionnés par Castillon d’Aspet et Garrigou et autres: ils mélangent souvent plusieurs textes existants, mais mal datés et mal lu…»

Dans le texte de 966 concernant la vente de Bèbrè à Arnaud les références ne concordent pas avec le tome II de l’Histoire Générale du Languedoc. Les dates des années 960 à 970 se trouvent sur le tome III de la page 435 à 446 et ce texte ni figure pas. Comme ces livres ont été publiés entre 1834 et 1846 date de l’édition  du livre de Garrigou je pense qu’il a du travailler avec l’édition du XVIII° siècle 1730-1745.

Il nous faudrait les textes donnés en références HL T2 ,92,preuves 106 et 123

Je donne en référence les cotes du volume correspondant  édition de 1730 à 1745 à la Bibliothèque  Nationale ainsi que les trois tomes de l’ouvrage de Garrigou sur le Sabarthés pour le cas ou il aurait reproduit ces chartes sur ces ouvrages.

 Ces livres ne sont pas disponibles à la bibliothèque de L’Université de Provence que je consulte régulièrement.

Si des membres de l’association Vèbre Chemins faisant  qui habitent Pariset  en banlieu pouvaient rechercher ces textes et nous en faire parvenir une copie cela serait très bien

Ils nous sont utile pour établir définitivement la chronologie de l’histoire , mieux connaitre ce Vodalric  ou Godalric ,savoir combien ont été vendu ces alleux etc…

Référence à la BNF: le cathalogue général est en ligne (taper BNF sur Google)

Titre(s) :Histoire générale de Languedoc, avec des notes et les pièces justificatives, composée sur les auteurs et les titres originaux, et enrichie de divers monuments ; par deux religieux Bénédictins de la congrégation de S.-Maur [Texte imprimé]. (Signé : Fr. Claude de Vic, Fr. Joseph Vaissette.)

Publication :  Paris : J. Vincent, 1730-1745

Description matérielle :  5 vol. in-fol., fig., pl., cartes en coul.

2 Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

RES FOL- LK2- 834 (2) support : livre  1 Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

RES FOL- LK2- 834 (1) support : livre

3 Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin

RES FOL- LK2- 834 (3) support : livre  

Texte de Garrigou .

Type : texte imprimé, monographie

Auteur(s) :  Garrigou, Adolphe (1802-1893)

Titre(s) :  Études historiques sur l'ancien pays de Foix et Le Couseran [Texte imprimé] / par Adolphe Garrigou

Publication :  Toulouse : A. Hénault, etc., 1846-1863

Description matérielle :  3 vol. in-8 °

Sujet(s) :  Foix (France) (HL)

Notice n° : FRBNF36384182   

1 Tolbiac - Rez-de-jardin – magasin 8- LK2- 734 (A,1) support : livre  

2 Tolbiac - Rez-de-jardin – magasin 8- LK2- 734 (A,2) support : livre   

3 Tolbiac - Rez-de-jardin – magasin 8- LK2- 734 (A,3) support : livre  

Je vous remercie pour l’aide et la pierre que vous apporterez à nos recherches.

Le castor

PJM

Partager cet article

Repost 0

commentaires